JoJo fait son grand retour !

Qui se rappelle de Jojo ? Personne ? Mais siiii ! « Get out ! Right now ! It’s the end of yooooou and me ! »
Là, ça vous rafraichît la mémoire ? La jeune chanteuse a aujourd’hui 26 ans et revient avec de nouveaux singles,  comme « Fab Love », un nouvel album et une tournée, le « Mad Love Tour », dont on a hâte de vous parler ! 

Un retour en force

Un grand vent de nostalgie s’est installé dans mon esprit quand j’ai vu le nouvel album de JoJo. Elle faisait partie des grands classiques des années 2000’s et avait complètement disparue de la circulation. Du coup, j’étais curieuse de connaître son nouveau style, et comment elle s’est réadaptée à la musique d’aujourd’hui. Mais surtout, je voulais savoir ce qu’elle y racontait. J’espérais qu’elle n’allait pas montrer son derrière à tout va.

Eh bien j’étais agréablement surprise. J’adore ! Le style de JoJo n’a pas changé, toujours aussi cash, si ce n’est que sa voix a mué (merci l’adolescence) et son style s’est affirmé.

C’est d’ailleurs ce qu’elle nous dit sur son site. Cet album est pour elle sa manière de nous dire qu’elle a muri en tant que femme, qu’elle a acquis une confiance en soi et s’est affirmée. GIRL POWER.

Mad Love : focus sur mes titres préférés

Son premier opus, « Fab Love » (FAB = Fake Ass Bitches), m’a fait faire un bon en arrière puisqu’il aurait très bien pu passer pour un son de 2010 en fait ! Dans cette chanson, elle fait un gros fuck aux ami(e)s hypocrites, égoïstes qui n’étaient pas là pour elle, lorsqu’elle en avait besoin. Ouai, bon en gros, elle leur dit quand même qu’elles peuvent aller se jeter sous un train en marche (genre crève connasse).

Pour vous parler un peu du reste des chansons, il y a beaucoup d’inspiration Pop, RnB et Soul. Je suis ravie de voir qu’il n’y a pas trop de chansons « boîte de nuit », seul « Vibe » est dans ce type là.

Les sons que j’écoute le plus et que je préfère sont, dans l’ordre :

« I Can Only, Fuck Apologies, Fab Love, Edibles et Mad Love ».

« Mad Love » t’attrape par les tripes. « Edibles », je l’adore pour son refrain enivrant. « Fuck Apologies » est juste cool en fait, et puis j’aime son flow, l’instrumental et son côté cash.

Mais mon préféré, c’est celui avec Alessia Cara, « I Can Only », comprenez : « Je fais ce que je veux, où je veux, quand je veux ». Ce son est terrible et le duo déchire. En effet, chacune réussit à affirmer son style dans son couplet, et elles s’harmonisent magnifiquement bien ensemble. A tel point qu’elles arrivent même à chanter dans les toilettes, OKLM.

JoJo sera en concert le 19 janvier à Paris, à La Maroquinerie, pour nous présenter son album. On a hâte de voir ce que ça donne !

Comments

comments

652 views

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *